© Nataka/Photos.com

Du sel svp!


Je vais commencer ce post par un petit rappel : Je ne suis PAS médecin. Ni infirmière. Ni diététiste. Bref, pas une professionnelle de la santé. Et tel qu’indiqué dans mon petit texte légal, dans ce blogue, je vous raconte mes expériences, je vous explique ce qui ce passe POUR MOI.
Je ne vous dis pas quoi faire. En fait, pour ce post-ci, plus que jamais, je vous dirais de ne pas faire comme moi. Même si vous avez le même diagnostic que moi. Surtout si vous avez les mêmes symptômes que moi, mais sans diagnostic. Parce que bien des problèmes différents peuvent causer des symptômes similaires, et que “traiter” de la même façon pourrait avoir des conséquences fâcheuses.
Prenez les idées si vous voulez, parlez-en à vos professionnels de la santé. Mais de grâce, ne faites pas des expériences sans prendre de précautions, sans bien vous informer, sans en discuter avec ceux qui, eux, savent.

Alors… allons-y! 🙂

 

Contrairement à ce que tout le monde, semble-t-il, doit faire… contrairement à ce qui est écrit dans tous les magazines, à ce que les nutritionnistes recommendent… contrairement à cette mode qui est de tout réduire en sel… Je dois faire le contraire!
On laisse tomber ces craquelins 50% moins de sel. On recommence à saler les concombres.
Après avoir pris l’habitude, plus ou moins difficilement, pendant des années, de moins (ou ne pas) saler… j’ai dû apprendre à recommencer. Mais plus que jamais!

Pourquoi?
Parce que mes chutes de pression, mes évanouissements, sont causés par un faible volume sanguin, et ce faible volume sanguin mène à une hypotension orthostatique. J’en ai déjà un peu parlé. Le faible volume sanguin est causé par le syndrome d’Ehlers-Danlos… mais on ne sait pas pourquoi ni exactement comment…
Pour vulgariser un maximum, c’est que la quantité de sang disponible en circulation dans mon corps est insuffisante (sans médicament, elle est à environ 75%). Ceci fait que, si je fais un effort physique, ou, surtout, si je demeure en position debout, le sang se retrouve dans mes jambes… et le cerveau n’a pas assez de sang, donc pas assez d’oxygène. Le coeur fait de l’overtime pour essayer d’approvisionner le cerveau et tout le reste… et éventuellement, si rien n’est fait pour corriger la situation… je m’évanouis.
Grâce au médicament, la fludrocortisone, la quantité de sang est presque normale… cependant, pour une raison inconnue, quelque chose dans le mécanisme ne fonctionne pas comme il faut, et quand je reste debout trop longtemps (ou s’il fait trop chaud, ou que je suis trop épuisée, etc), le même problème survient : le sang ne circule pas comme il devrait, le cerveau et les extrémités se retrouvent en hypoperfusion, le coeur pompe en surtemps, je risque l’évanouissement.

Ce qui aide beaucoup (à part éviter la position debout prolongée et autres facteurs de risque), c’est d’augmenter encore plus mon volume sanguin.
Le médicament n’est pas suffisant. À cela, il faut donc ajouter le sel et beaucoup de liquide.
Le liquide (idéalement de l’eau), parce que ça augmente le volume sanguin en soi.
Le sel, parce que ça aide le corps à retenir le fluide. C’est pour ça qu’on dit souvent que trop de sel fait faire de la “rétention d’eau”. Et c’est vrai qu’au début j’ai “gonflé” un peu quand j’ai commencé ce régime élevé en sel.

Cependant, y a des limites à la quantité de sel qu’on peut ajouter à son alimentation… et j’en ai besoin de beaucoup!

Alors mon médecin m’a prescrit des capsules de “sel”. C’est carrément du sodium dans de grosses capsules d’un gramme. Que j’avale chaque jour… en plus de boire des trucs salés, de manger des trucs salés, et de saler ce que je mange (même si, au goût, je préférerais moins salé).

La norme (recommandée) est de 1,5g de sodium par jour. Avec notre type de régime, où il y a du sel partout, même où on ne croirait pas… c’est difficile de ne pas dépasser ça! J’ai la chance de ne pas devoir m’en soucier!
Pour maintenir un bon volume sanguin, j’aurais besoin de plus de 8 de grammes de sodium par jour!
C’est là qu’on voit que la capsule de sodium… elle est utile, mais pas suffisante.

En passant, un petit commentaire… quand on cuisine, faut pas oublier que sel ne veut pas dire sodium : environ 40% du sel est du sodium. Donc pour une cuiller à thé de sel, qui est environ 6g, c’est quelque chose comme 2,4g de sodium.

Alors, comment je fais? Voici quelques trucs :

  • Je bois beaucoup d’eau. Un gros pichet chaque jour. Je bois aussi du thé glacé, du jus de fruit, du lait. Mais surtout de l’eau. Peu de café, pas de boissons gazeuses, jamais d’alcool. L’idée est d’augmenter les fluides, et d’éviter les boissons qui sont reconnues pour assécher (comme l’alcool).
  • Je bois souvent des boissons “sportives”, surtout le Gatorade, bourré de sodium!
  • Parfois, je sale mon eau. Mais faut que je sois désespérée, parce que beurk!
  • Je bois du jus de légume. Le V8 est particulièrement salé. Souvent, je mets du sel en plus.
  • Comme j’ai déjà dit, je sale mes repas. Je garde la salière à côté de ma place, et je sale jusqu’à ce que ce soit presque trop salé.
  • Si on mange “asiatique”, j’en profite pour saler avec de la sauce soya, très élevé en sodium (et ça fait changement).
  • J’adore les olives, et c’est tant mieux, parce que c’est une très bonne source de sodium! Les mauvaises journées, je tiens le pot près de moi, et j’en gobe une par-ci, par-là, toute la journée!
  • Le fromage! Y en a des plus salés que d’autres, mais ils sont tous très salés, que ce soit cheddar, parmesan, suisse, fêta… je suis fan de fromage, alors encore une fois, tant mieux!
  • Les viandes froides/ saucisson ou bacon (je sais, y a des nitrites… mais y a beaucoup de sel aussi!)… vive la modération.
  • Les soupes en boîtes et en sachet, les bouillons “chimiques”, et Cup-a-soup. Ces items dont on se sauve pour “bien manger”? Je saute dessus quand ça ne va pas! Une bonne soupe Lipton! Idem pour les pâtes en sachet et le Kraft Dinner. Mais je préfère honnêtement bien manger, plus santé… et prendre ma dose de sodium ailleurs (ou saler une assiette de pâtes maison, par exemple)
  • Évidemment, les craquelins, chips, pretzels, et tout ça. Sauf qu’il faut pas trop en manger si on veut pas devenir obèse! (heureusement, j’ai zéro appétit, alors c’est pas mon problème : passer à travers un sac, je ne connais pas ça).
    C’est l’avantage de trucs comme les olives… presque que du sel et bien peu de calories!

Un snack idéal, très efficace et pas mauvais du tout (bien meilleur que mettre du sel dans mon eau) : morceaux de saucisson , tranches de cheddar fort, olives, craquelins bien salés et verre de V8 salé! …et un grand verre d’eau parce que le V8 n’enlève pas la soif! 🙂

J’ai comme un petit creux…

 

Laissez-moi un p'tit mot!