© Nataka/Photos.com

Donnez-moi de l’air!


Ce serait sympa d’arriver à respirer.

Depuis hier soir j’ai de la difficulté avec ça. Sentiment d’oppression à la poitrine qu’on dit, je pense. Pas dans le sens d’anxiété, dans le sens de poids. Un peu comme pendant ma pneumonie. Et j’ai une douleur dans le coin de la clavicule droite quand je respire… Je me suis peut-être subluxé quelque chose et ça coince? Vient un moment donné où on ne sait plus… et où on s’en fout parce que ça ne change rien au résultat.

J’ai l’impression de manquer d’air.

La bonne nouvelle, c’est que la douleur à la poitrine « côté gauche » d’hier a pas mal disparu.

La mauvaise, c’est qu’un malheur n’arrivant jamais seul, je me suis réveillée avec une migraine. J’ai pris mon Fiorinal… et je m’aperçois que je vais devoir en prendre un autre, maintenant que l’effet se dissippe.

J’ai eu beaucoup de misère à dormir hier soir. Quand on a de la difficulté à respirer, dur dur de glisser entre les bras de morphée… j’étais inconfortable, j’avais chaud… j’ai pris de l’acétaminophène-codéine… et vers 2h du matin j’ai fini par y arriver, étourdie autant par la fatigue que le médicament.

Ma mère s’inquiète beaucoup et voudrait que j’aille à la clinique. Mais pour quoi faire? Me faire dire que c’est de la fatigue? Que c’est sûrement musculaire? C’est pas la première fois que j’ai ce genre de symptômes… aussi désagréable que ce soit, ça finit toujours par passer…
Le personnel médical de la clinique ou de l’urgence de l’hôpital ne connaît rien au syndrome d’Ehlers-Danlos, ou si peu… ils ne pourront pas m’aider.

Tout peut être facilement expliqué, selon moi :
-le SED est relié à des symptômes de pseudo-asthme et autres troubles pulmonaires
-le syndrome d’Ehlers-Danlos est aussi lié au reflux gastrique, dont je souffre (aussi causé par les nombreux médicaments que j’ai pris dans les dernières années!), et le reflux cause aussi des symptômes pulmonaires
-comme j’ai dit plus haut, je peux m’être subluxé quelque chose qui explique la douleur à la clavicule et/ou qui explique la difficulté à respirer…
…rien de tout ça ne peut être réglé facilement ou autrement que par ce que je fais déjà… rien d’inquiétant non plus… Alors à moins de me mettre à étouffer carrément, ou si ça perdure… je vais m’endurer.

Alors pour l’instant j’arrive à me concentrer sur rien et je n’arrive à rien faire. Le combo migraine-souffle coupé est vraiment super pour te clouer dans le sofa inclinable et t’empêcher de faire quoi que ce soit…

Abonnez-vous au blogue par courriel

Saisissez votre adresse courriel pour vous abonner à ce blogue et recevoir une notification de chaque nouvel article par ecourriel.

Laissez-moi un p'tit mot!

Ce site utilise Akismet pour réduire le pourriel. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.