© Nataka/Photos.com

La nausée éternelle 2


C’est rien de nouveau, pourtant.

Ça fait quoi? Un an passé que je répète que j’ai mal au coeur “tout le temps”.
C’est l’été dernier que j’ai commencé à, parfois, vomir immédiatement après avoir mangé, ou y passer bien près. À avoir de plus en plus souvent de la difficulté à terminer mon assiette, déjà plus petite qu’avant.

Malgré tout, je n’avais rien fait. Un mélange de “on va attendre le rendez-vous avec le gastro-entérologue” (dans 19 jours!), de “c’est sûrement rien, mes médecins, incluant l’interniste -qui s’y connaît, non?!- laissent entendre qu’y a rien là, juste un peu de reflux, qu’à ne pas prendre de trop grosses portions, ne pas me coucher tout de suite après manger, prendre mon médicament anti-acide et EN PLUS maintenant que j’ai mon lit électrique, tout va bien aller!” Et on ajoute au mélange une dose de déni, comme j’ai déjà dit, je crois… pas envie d’avoir une complication de plus. Pas envie de penser à la gastroparésie, ce truc dont je sais que je suis à risque, dont le généticien a pas mal confirmé que “oui, c’est sûrement ça”… pas envie de changer mon régime alimentaire.
Parce qu’en fait, même si c’est “juste” du reflux… manger plus souvent de plus petits repas et tout ça, ce serait important aussi.

Mais bon… ça fait une semaine que la plus grosse crise à vie m’a pris.
Et ça ne va pas mieux.
Même si depuis une semaine, je ne mange presque pas. Pas pour respecter le régime, faut s’entendre. Parce que le “régime gastroparésie”, il ne dit pas de ne pas manger. Il dit de manger plus souvent et moins à la fois, et d’éliminer certains trucs, oui… mais pas de ne presque rien manger. Je n’y arrive juste pas, parce que j’ai trop mal au coeur!

J’ai perdu environ 5lbs.

Je me force, mais vraiment là, c’est un effort… pour prendre un peu de nourriture aux 2-3 heures. Et souvent je laisse passer la soirée sans manger, je n’en peux plus.

Après avoir vérifié sur internet, j’ai vu que c’était correct de prendre du Gravol. Alors j’ai essayé… ça n’a rien donné. La prochaine fois que je me sentirais à ma limite, j’essaierai la dose maximale (2 cachets au lieu d’un seul).
J’ai terriblement mal dormi cette nuit, la nausée me réveillait régulièrement. Et pourtant, je n’avais rien pris depuis 20h hier soir (une petite portion de pêches, mangées hyper lentement).

J’ai vraiment hâte de voir le gastro-entérologue. Si je n’avais pas ce rendez-vous de prévu, je pense que j’irais à l’hôpital. Pas parce que je pense que c’est hyper urgent ni très grave, mais parce que sinon c’est impossible de voir un médecin… mais je ne le ferai pas, puisque je serais référée à un gastro-entérologue de toute façon…

Je commence à m’inquiéter. Pas dans le sens de “oh mon dieu je suis en train de mourir, c’est grave”. Mais simplement dans le sens où je croyais vraiment que cette crise était causée par ma stupidité… par le fait que j’avais attendu trop longtemps sans faire de changement à mon alimentation, à prendre des “gros” repas, manger des choses difficiles à digérer, et tout… et je pensais vraiment que maintenant que je fais attention, en quelques jours, ce serait digéré, et ça passerait.
…Sauf que ça ne passe pas.

Alors je commence à me demander si c’est vraiment juste la gastroparésie, ou si j’ai attendu trop longtemps avant d’insister pour être vue en gastro-entérologie… trop longtemps enduré mes symptômes (qui ont été si longtemps, aussi, cachés au milieu de tous les autres)… et que maintenant ce sera plus grave, ou plus difficile à guérir, à traiter… ou simplement plus long avant de passer. Que j’ai, par exemple, une des complications de la gastroparésie : bézoar, ulcère, etc. L’ulcère serait bien possible, surtout que c’est un effet secondaire possible de ma médication.
Évidemment, j’espère que c’est malgré tout rien que la gastroparésie, déjà suffisante en soi! qui aurait soudainement empiré… et que je dois simplement attendre que le nouveau régime fasse son effet. Peut-être que le médecin va me dire que je devrais commencer par un régime plus sévère pour me donner une chance… j’ai vu sur les sites les plus sérieux (universitaires, gouvernmentaux) que les régimes suggérés comportaient des étapes… et commençaient par une diète uniquement liquide…

Je ne sais pas trop ce que je vais faire en attendant. Essais et erreurs, comme à l’habitude, j’imagine. C’est un peu décourageant de voir que tous ces changements n’aident pas, à date… mais je sais que ce n’est pas PARCE QUE je mange moins que ça ne va pas mieux… j’ai tellement mal au coeur (et c’est pire après avoir mangé) que je n’ai clairement pas envie de manger plus (moins souvent, par contre, c’est tentant! …mais je sais que je serais bien trop faible).
Je vais probablement diminuer la quantité d’aliments solides… pas tant pour suivre une diète en particulier, mais rien que parce que la simple idée d’avaler de la nourriture me donne envie de vomir. Vive les suppléments de repas liquides!

——————————————–

 

Pour vous abonner à la liste d’envoi du blogue #EhlersDanlos cliquez ici


Laissez-moi un p'tit mot!

2 thoughts on “La nausée éternelle

  • Martine

    Salut jeune fille
    Je te souhaite une meilleure santé en ce moment. C’est la galère ton souci. Pour moi ça a été longtemps des pots bébé 😉 et puis voilà, fallait faire avec. Je te lis toujours avec plaisir, me retrouvant parfois dans tes mots…… Et ravie de constater que la vie est belle, quand les tempêtes se sont éloignées.
    Un bisou d’Alsace en France.
    Martine