© Nataka/Photos.com

Bienvenue 2014!


J’ai eu une semaine de Noël à la fois tranquille et occupée.
Je n’avais pas de gros événements à l’horaire, mais j’avais quelque chose presque tous les jours pendant une semaine environ. Et comme les semaines précédentes j’avais été très occupée, rendu au 30 décembre, j’ai crashé. Ce cher crash du syndrome d’Ehlers-Danlos! Heureusement, je n’avais absolument rien d’autre de prévu. J’ai défoncé la nouvelle année bien tranquille avec mes parents.

Si vous n’aviez pas vu, voici un lien qui résume l’année de ce blogue : 139 articles, plus de 8400 visites provenant de 49 pays couvrants tous les continents!

J’ai commencé à avoir un peu plus d’énergie en début d’année, après quelques jours de repos… et puis je me suis disloqué l’épaule gauche! La dernière fois, c’était déjà en faisant une action autrement normale, minime… mais cette fois-ci, c’était encore plus ridicule! Je me suis étirée pour prendre ma veste! Avant même que ma main touche la veste, j’ai senti mon omoplate « débarquer », et j’ai cessé tout mouvement. Une chance, ma mère était juste derrière moi, elle a pu m’aider. Elle a vu clairement que mes omoplates n’étaient pas égales, puis pendant qu’elle poussait sur mon omoplate gauche, j’ai réussi, en bougeant l’épaule, à tout replacer… Et ma mère l’a entendu et ressenti! (Son commentaire : Berk!). C’est seulement à ce moment-là que la vraie douleur est arrivée, j’en avais les yeux dans l’eau.

Comme si ce n’était pas suffisant, cinq minutes plus tard, en m’installant dans mon sofa inclinable avec l’aide de ma mère, je me suis fait une subluxation de l’épaule droite! C’était très paniquant… C’est déjà assez difficile de fonctionner avec un seul bras (idéalement, après la dislocation je dois immobiliser l’épaule pendant de quelques jours à quelques semaines, non seulement pour la douleur mais aussi pour retrouver une certaine stabilité de l’articulation), mais je ne peux pas m’imaginer avec les deux bras immobilisés!!!
Cela fait donc trois jours que je suis avec un bras « en moins », un peu assommée par les antidouleurs, mon niveau d’énergie redescendu puisque je dors très mal… Je passe une partie de la nuit dans mon sofa inclinable, l’autre dans mon lit, tentant de placer les coussins comme je peux.

J’ai cependant une bonne nouvelle!
Entre Noël et le jour de l’an, j’ai reçu une réponse du gouvernement concernant les trucs que l’ergothérapeute voulait que je me procure et que mon médecin m’avait prescrit.
Le gouvernement refuse de payer pour un fauteuil auto-souleveur, mais je n’y tenais pas du tout, donc ça ne me dérange pas.
Cependant, il m’accorde 435$ pour l’achat d’un lit ajustable! C’est bien peu, quand on sait le coût de cet équipement (4500$ en moyenne), mais c’est beaucoup mieux que rien… Je n’y avais pas pensé, mais le moment ne pouvait pas être mieux choisi, parce que j’ai donc dû aller magasiner mon lit dans les ventes de fin d’année! Nous avons fait trois magasins, et vraiment pris notre temps, et je crois que j’ai vraiment trouvé le lit idéal pour moi… et pour moins de 2500$, matelas de latex inclus! Je vais le recevoir dans deux jours, et avec mon épaule dans cet état, j’ai vraiment très hâte.

J’ai aussi dû me procurer une nouvelle version de mon logiciel de dictée vocale (que j’utilise présentement pour vous écrire ce post), et je m’aperçois que même sans blessure, je devrais utiliser le logiciel régulièrement, parce que le ressortir aux trois ou quatre mois, lorsqu’on en a vraiment besoin mais qu’on manque de pratique, ce n’est pas idéal.

Le gouvernement me paie aussi le banc et les barres d’appui pour la douche. Il me reste à les acheter.

Malgré cette blessure, j’envisage 2014 avec beaucoup d’enthousiasme et d’optimisme!
Je vous souhaite à tous que ce soit une très belle année!!!  🙂

Laissez-moi un p'tit mot!

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.