Avis légal


Ouais, ça sonne plate, “avis légal”, mais ça en prend un…
Je commence à avoir pas mal de lecteurs, d’un peu partout. J’ai finalement fait le saut, le blogue est associé à mon nom, et je veux m’assurer d’éviter tout problème… et rassurer les gens, aussi!

Commençons par RASSURER les gens :
Que ce soit en vous abonnant, ou en me contactant de quelque façon que ce soit, JAMAIS je n’utiliserai vos informations à d’autres fins que pour vous contacter et JAMAIS je ne transmettrai vos informations à un tiers.

Maintenant un rappel important :
Je ne suis experte que de mon propre corps. Je ne suis pas médecin, ni pharmacienne. Je suis bachelière en psychologie, pas psychologue.
Sur ce blogue, j’exprime MES opinions. Cela ne concerne et n’implique que MOI. Pas ma famille, pas mes amis, ni qui que ce soit ou quelque entreprise que ce soit. Alors si je vous ai mis en rogne, c’est qu’à moi que vous pouvez envoyer un courriel de bêtise. 😉

Et je viens de le dire, il s’agit de mes OPINIONS. De mon expérience personnelle. De mon avis. Je ne pose aucun diagnostic pour personne, je peux me tromper et les informations que je donne peuvent être inexactes, biaisées, etc. J’essaie d’expliquer et de vulgariser, et je fais toujours l’effort de vérifier. Mais je ne saurais être tenue responsable si je me trompe.
Hé… mon médecin spécialiste ne peut pas l’être, alors que c’est sa job et qu’il m’a vu dans son bureau aux 6 mois pendant des années… si vous ne vous fiez qu’à mon blogue… faut pas m’en vouloir! haha

Sérieusement. Je fais de mon mieux et je fais attention, mais je ne suis pas infaillible et il ne faut jamais oublier que je raconte MON expérience.

JE suis l’auteure de ce blogue, et LA propriétaire de ce site, et son contenu est soumis au droit d’auteur et ne peut pas être reproduit sans mon consentement.

Les commentaires laissés par d’autres sur ce site sont la responsabilités de leur auteur.
Cependant, j’ai la pleine autorité pour modérer ces commentaires si je le décide.

Je ne saurais être tenue responsable pour mes jokes plates écrites sous l’influence d’anti-douleur en pleine nuit.