Ralivia, jour 5


Eh bien… il y a 3 semaines, quand j’ai fait le premier essai du Ralivia, à la 5e journée je doutais fortement non seulement de l’efficacité du médicament, mais de ma capacité à le tolérer… je commençais à me sentir de moins en moins bien… et c’est après la prise de la 6e dose, que j’ai décidé de le cesser, après une nuit plutôt pénible.

Il semble que ça ait été un ensemble de coïncidences… je me souviens d’avoir été absolument épuisée, et je croyais que c’était le médicament qui m’assomait… mais ça devait plutôt être ma journée à la Ronde et mes activités des jours précédents, parce que j’ai plutôt tendance, depuis les derniers jours, à ressentir l’effet stimulant que j’ai habituellement avec le Tramacet…
J’avais aussi un ensemble de symptômes désagréables, de la peau qui brûle au mal de tête intense… mais je n’ai rien de ça maintenant. Ou plutôt, j’ai senti que c’était peut-être presque sur le point de se produire… un léger mal de tête (très léger), la peau peut-être à peine sensible… j’ai eu une légère crise d’arthrose quelques heures après la 2e prise de Ralivia… mais c’était disparu le lendemain et ce n’est pas revenu.

Comme il m’arrive d’avoir de ces symptômes en crash de syndrome d’Ehlers-Danlos, quand j’en ai trop fait… comme j’avais eu une petite insolation à ma sortie à la Ronde (qui pouvait expliquer plusieurs des symptômes!)… comme je viens de commencer mes menstruations qui peuvent aussi expliquer quelques symptômes (surtout le mal de tête!)… et que des douleurs articulaires et mal de tête léger, c’est mon état normal… je suis loin d’avoir l’impression de ne pas tolérer le Ralivia!

Même que j’apprécie le sentiment de stimulation! J’ai toujours dit que pour moi, le Tramacet, c’est comme prendre beaucoup de café… sauf que prendre du café ne m’a jamais fait ça! 😉

J’ai décidé de toujours le prendre en mangeant. Il est indiqué qu’on peut prendre ce médicament avec ou sans nourriture, sans préférence… mais toujours avec, ou toujours sans. Autrement dit, toujours de la même façon.
Comme la dernière fois j’ai eu des nausées affreuses chaque fois que je l’ai pris sans nourriture, et comme j’ai l’estomac très fragile, j’ai décidé de le prendre avec nourriture (au moins un yogourt à boire). Je ne sais pas si c’est la source de la différence… mais je sais que je n’ai pas de nausée!

Par contre, que ce soit le Ralivia ou pas, mon petit appétit est encore amenuisé… ce matin j’ai dû me forcer pour arriver à manger un demi-bagel au fromage à la crème! Et je suis en train de “dîner” avec 3 tranches de fromage suisse (petites tranches de 3 po x 1 po et très minces) et quelques olives… Et j’ai mangé quelques cerises comme collation ce matin.

Pour la première fois, j’ai eu ce midi une impression d’effet du Ralivia… alors que j’étais assise devant l’ordinateur (assise à mon bureau, n’est-ce pas merveilleux?!), j’ai eu un léger étourdissement et comme un engourdissement… c’est un peu l’effet que ça me fait quand je prends un Tramacet que qu’il fait effet soudainement… Sauf que je n’avais rien pris… c’est comme si le Ralivia que je prends depuis 5 jours a finalement fait effet, tout d’un coup! Très bizarre…

Jusqu’ici, je ne trouve pas que l’effet anti-douleur est remarquable… la douleur de la costochondrite est endurable… tant que je ne fais rien… et la côte que je me suis subluxée du côté droit (la dernière du bas) me fait souffrir comme ça ne se peut pas, j’ai l’impression d’avoir un crochet de pêche accroché là et qu’on tente de me remonter dans un bateau… j’ai de la difficulté à respirer et aucune position n’est confortable… je passe de la glace au sac chauffant, je me beurre de Voltaren autant que je peux… c’est très douloureux au toucher, on dirait vraiment que j’ai un bleu (j’en ai probablement un sous-cutané)! J’ai l’impression que la côte n’est pas vraiment bien replacée, mais je ne vois pas trop quoi faire… Ça m’est déjà arrivé 2 fois depuis quelques mois… ça se replace habituellement tout seul.
Bref… le Ralivia n’aide pas du tout de ce côté…

Mais quand j’avais du codéine contin, c’était pareil… ces médicaments ne soulagent pas les douleurs aigües… surtout à la dose que j’ai là… par contre, je dois avouer que sauf la petite crise d’arthrose de l’autre soir… je n’ai pas trop eu mal. Et je ne viens que commencer de le prendre… et comme j’ai dit, c’est la plus petite dose.

Ce n’est pas pour rien que mon médecin m’a aussi prescrit le Tramacet et le Flexeril. C’est pour prendre lors des blessures et des crises d’arthroses intenses, en plus.

Donc, pour arriver à dormir malgré mes côtes qui me font souffrir, je prends le relaxant musculaire… et ça m’aide beaucoup! Je dors comme un bébé (mais, peut-être à cause du Ralivia… pas si longtemps que ça… 7-8 heures au maximum, ce qui est parfait).

Je vais voir… si je continue à ne pas avoir d’effets secondaires indésirables, je saurai d’ici quelques semaines/ quelques mois à quel point les crises d’arthroses ou douleurs ont diminué, en regardant le tableau de mes douleurs dans mon application My Pain Diary.

Je suis très contente et j’ai pas mal plus d’espoir… je touche du bois et je me croise les doigts… ce serait vraiment bien que le Ralivia fonctionne… je le préfère au codéine contin. Mais si jamais il ne fonctionne pas, au moins je sais que je pourrais prendre celui-là.

Sur ce, je vais prendre une autre olive et… ouf. Non. J’ai regardé les olives et… même une olive serait de trop. Zéro appétit, vraiment!

Subscribe to Blog via Email

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.

Laissez-moi un p'tit mot!