La peur


Il y a un an, début janvier 2017, j’avais peur.

Dans mon dernier article, je vous mentionnais m’être fait dire que j’avais un “nodule” après une radiographie des poumons… pour finalement apprendre après 5 semaines que c’était un faisceau de vaisseaux sanguins vus de face, fausse alerte.
Mais pendant ces 5 semaines, c’était inquiétant.

Durant la même période, j’avais une autre frousse.
En fait, en novembre, lors de mon rendez-vous annuel, mon médecin de famille a remarqué une bosse sur mon sein droit. Eh oui, pareil comme en 2014 (mais ailleurs). Comme, en plus, un marqueur d’inflammation sanguin (protéine C-réactive) était légèrement élevé depuis quelques mois, il  m’a prescrit une nouvelle mammographie diagnostique. Que j’avais un peu oubliée, dans le tourbillon des autres rendez-vous et des préparatifs pour les fêtes. Preuve que je ne m’inquiétais pas trop.
Quand on m’a annoncé le nodule aux poumons, par contre, je me suis empressée de prendre le rendez-vous pour la mammo! Je trouvais que ça faisait trop de nodules dans la même région du corps pour ne pas m’inquiéter (même le médecin a convenu que c’était inquiétant, ce qui est rare… ils préfèrent habituellement minimiser, quitte à masquer la vérité, plutôt que risquer d’inquiéter le patient).

Comme en 2014, la mammographie n’a pas été concluante, et j’ai dû attendre une échographie… cinq semaines plus tard (au moins, ça n’a pas pris 16 mois comme la dernière fois!)

Pendant ces quelques semaines, non seulement j’attendais la 2e radiographie des poumons et l’échographie des seins, mais mon père était hospitalisé pour se faire enlever une masse cancéreuse… le tout, en plein pendant les fêtes. C’était plutôt difficile de ne pas m’en faire et de garder le moral! Je me sentais aussi très coupable d’ajouter ces inquiétudes aux épaules de mes parents… comme si on n’avait pas déjà eu une période assez éprouvante!

Heureusement, l’échographie n’a rien trouvé! Encore une fois, je m’en suis sortie avec seulement une grosse peur et plusieurs nuits d’insomnie.

Laissez-moi un p'tit mot!