© Nataka/Photos.com

J’ai retrouvé ma voix! 1


… ou presque.

Je chante. Pas de façon professionnelle (je serais pas super fiable, anyways, hein?), je n’ai pas une assez belle voix pour ça. Mais assez bien pour faire partie d’une chorale, ou pour être choisie pour enregistrer en studio les “back vocals” sur la trame sonore d’un numéro de comédie musicale dans un spectacle. (oui, j’en suis fière! haha).
Le chant n’est pas une passion pour moi autant que la danse… mais ce n’est pas loin derrière. Ça fait partie de moi, comme la musique. C’est une façon de m’exprimer.

Quand je suis enragée, j’ai tendance à “varger” sur mon drum. Sauf si je n’en suis pas capable physiquement, bien sûr…
Quand je suis triste, c’est habituellement vers le chant que je me tourne.

Quand une chanson joue, j’ai bien de la difficulté à ne pas chanter en accompagnement… je me retiens habituellement en public, par gêne… et respect (quoiqu’il m’arrive de chantonner) et lors de représentations publiques, parce que, moi, ça m’écoeure d’entendre les autres, ce n’est pas pour les entendre eux que j’ai payé! ;o)

Bref… j’adore chanter.

Et depuis le mois de septembre dernier, je n’en étais plus capable.
J’ai fait une sinusite qui s’est compliquée d’une bronchite, qui elle s’est compliquée d’une pneumonie en octobre.
En décembre j’ai refait une bronchite, puis une autre en janvier.

Pour ceux qui ne le savent pas, tout ça ruine le chant. Parce que ça crée beaucoup de sécrétions dans les bronches et au niveau de la gorge en général… alors on a tendance à se racler la gorge. Le mucus accumulé fait qu’on se met à tousser ou qu’on s’étouffe en chantant. Le râclage de gorge fait qu’on s’abîme les cordes vocales.
Un chanteur professionnel aurait sûrement eu la discipline de ne pas se râcler la gorge, d’avaler, de tout faire pour tousser le moins possible, d’utiliser mille produits et liquides apaisants, etc.
Je ne suis pas une pro. J’ai râclé, j’ai toussé comme une défoncée.
Je me retrouve avec des cordes vocales légèrement abîmées, une voix un peu rauque.

Mais en plus, des suites de la pneumonie, je suis restée avec une capacité pulmonaire réduite pendant longtemps. Parler m’essouflait… et chanter, ça prend beaucoup de souffle!
J’étais incapable de chanter surtout pour ça…

Ce soir, pour la première fois, j’ai réussi à chanter! Et plus d’une chanson! Mais après une quinzaine de minutes, même sans pousser à fond, j’avais une douleur au poumon… et j’ai beaucoup perdu de l’élasticité de mes cordes vocales… je ne blague pas… ce sont des muscles, on doit les travailler! Ne pas les avoir utilisées pendant si longtemps, ça paraît! Je chante moins juste, mon registre est déjà moins étendu (et je ne l’ai pas testé beaucoup).
Ma voix s’éraille très facilement, et comme je commence ENCORE une nouvelle infection des voies respiratoires… c’est pas évident.

Mais j’ai réussi!!! Je suis sur la bonne voie! C’était tellement libérateur de chanter à nouveau…
C’était si pénible de rouler en voiture sans pouvoir m’époumoner, haha!

Et comme je parle de mon amour du chant et de l’effet cathartique que ça peut avoir… je vais partager avec vous une chanson que j’ai beaucoup chanté, souvent en pleurant… Elle m’a aidé à faire le deuil de ma vie d’avant.
Avec ses violons et son piano, c’est déjà une belle chanson qui m’aurait fait verser une larme et donné des frissons… mais avec ces paroles… Ouf!

C’est “Any Other World” de Mika.

Je vous donne les paroles originales, et ma traduction ensuite:

In Any Other World
You could tell the difference
And let it all unfurl
Into broken remnants

Smile like you mean it
And let yourself let go

Cause it’s all in the hands of a bitter, bitter man
Say goodbye to the world you thought you lived in
Take a bow, play the part of a lonely lonely heart
Say goodbye to the world you thought you lived in
To the world you thought you lived in

I tried to live alone
But lonely is so lonely, alone
So human as I am
I had to give up my defenses

So I smiled and tried to mean it
To let myself let go

Cause it’s all in the hands of a bitter, bitter man
Say goodbye to the world you thought you lived in
Take a bow, play the part of a lonely lonely heart
Say goodbye to the world you thought you lived in
To the world you thought you lived in

Cause it’s all in the hands of a bitter, bitter man
Say goodbye to the world you thought you lived in
Take a bow, play the part of a lonely lonely heart
Say goodbye to the world you thought you lived in
To the world you thought you lived in

Say goodbye to the world you thought you lived in [x2]
Say goodbye

In Any Other World
You could tell the difference

[Spoken]
“I never ever, I forget my story.
My face is not sad, but inside, I am sad.”

————————————-

Dans n’importe quel autre monde
Tu pourrais voir la différence
Et laisser tout ça s’ouvrir
En vestiges brisés

Souris comme si c’était sincère
Et laisses-toi laisser aller

Parce que tout est entre les mains
D’un homme amer, amer
Dis adieu au monde
Dans lequel tu pensais vivre
Tires ta révérence
Joues le rôle
D’un coeur tellement seul
Dis adieu au monde
Dans lequel tu pensais vivre
Dans le monde dans lequel tu pensais vivre

J’ai essayé de vivre seul
Mais la solitude est tellement seule, seul
Alors humain comme je suis
J’ai dû renoncer à mes défenses

Alors j’ai souri et essayé que ce soit sincère
De me laisser laisser aller

Parce que tout est entre les mains
D’un homme amer, amer
Dis adieu au monde

Dans lequel tu pensais vivre
Tires ta révérence
Joues le rôle
D’un coeur tellement seul
Dis adieu au monde
Dans lequel tu pensais vivre
Dans ce monde dans lequel tu pensais vivre

Parce que tout est entre les mains
D’un homme amer, amer
Dis adieu au monde

Dans lequel tu pensais vivre
Tires ta révérence
Joues le rôle
D’un coeur tellement seul
Dis adieu au monde
Dans lequel tu pensais vivre
Dans ce monde dans lequel tu pensais vivre

Dis adieu au monde

Dans lequel tu pensais vivre
Dis adieu au monde
Dans lequel tu pensais vivre
Dis adieu 

Dans n’importe quel autre monde
Tu pourrais faire la différence 

[Parlé]
“Jamais, jamais je n’oublie mon histoire.
Mon visage n’est pas triste, mais à l’intérieur, je suis triste.”

—————

Ai-je besoin d’expliquer?

Subscribe to Blog via Email

Enter your email address to subscribe to this blog and receive notifications of new posts by email.


Laissez-moi un p'tit mot!

One thought on “J’ai retrouvé ma voix!